Nos partenaires

A la une

TROUVEZ LE SYNDICAT LE PLUS PROCHE DE VOUS

Luttons contre les discriminations anti-LGBT+

De nombreuses personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres (LGBT+) de tous âges et de toutes les régions du monde sont exposées à des violations flagrantes de leurs droits humains à cause d‘attitudes homophobes et transphobes profondément ancrées, souvent associées à un manque de protection juridique adéquate contre la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre. Ces personnes sont victimes de discrimination sur le marché du travail, dans les écoles, les hôpitaux et, dans certains cas, elles sont maltraitées et reniées par leur propre famille.

Au niveau mondial, la situation des droits des personnes LGBT+ varie considérablement. Avec 69 pays criminalisant l’homosexualité sur 193, la législation reflète une grande diversité des approches envers l’homosexualité, allant de l’acceptation à la répression brutale. Ces lois ont des conséquences directes sur la vie des personnes concernées, ce qui souligne l’importance de lutter pour l’égalité et la protection des droits de tous, indépendamment de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre.

 

 

 

Les régressions législatives dans certains pays européens, tels que les restrictions sur la reconnaissance parentale pour les couples de lesbiennes en Italie, montrent que les acquis en matière de droits LGBT+ sont fragiles et nécessitent une vigilance constante. De plus, avec l’ascension des mouvements nationalistes et les enjeux autour des élections européennes, il existe une tendance à restreindre les droits et les libertés, notamment en ce qui concerne la communauté LGBT+, et les femmes (cf. droit à l’avortement), certaines stratégies législatives visant à limiter les droits acquis.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette situation souligne l’importance essentielle des environnements de travail comme espaces de respect et
d’inclusion, où les normes de tolérance zéro envers les comportements discriminatoires sont fermement appliquées. Ainsi, la responsabilité des directions d’entreprises, qu’elles soient publiques ou privées, consiste à maintenir une ligne claire contre les discriminations, en s’assurant que les actions inappropriées soient sanctionnées de manière adéquate, indépendamment du statut de la personne impliquée.
Ce sont pour tous ces aspects, que nos élus et mandatés CFDT doivent se saisir du sujet avec :
• Participation des adhérents/militants aux actions de
visibilité CFDT de lutte contre toutes les discriminations (campagne d’affichage, Marche des Fiertés)
• Incitation des employeurs à mener des actions de sensibilisation auprès de tous les salariés
• Revendication d’une procédure interne à l’entreprise de traitement des discriminations
• Accompagner les salariés dans le cadre d’une discrimination
• Inciter les employeurs à signer la Charte d’engagement LGBT+ de l’Autre Cercle.

 

 

 

Retour sur l’histoire

1948 Déclaration universelle des droits de l’Homme, où les Etats sont tenus de :
• protéger les personnes contre la violence homophobe et transphobe,
• prévenir la torture et les traitements cruels, inhumains et dégradants,
• abroger les lois qui criminalisent l’homosexualité et les personnes transgenres,
• interdire la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre,
• protéger la liberté d’expression, d’association et de réunion pacifique pour toutes les personnes LGBTQIA+

1969 Les émeutes de Stonewall à New York marquaient le début de la lutte pour les droits des personnes LGBTQ+ et sont considérées aujourd’hui comme l’origine de ce qu’on appelle la Gay Pride
1981 La France se retire de la classification de l’OMS considérant l’homosexualité comme une maladie mentale
1982 Abrogation du délit d’homosexualité
1999 PACS
2004 Création de la HALDE (Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité), devenue le Défenseur des Droits en 2011 : https://www.defenseurdesdroits.fr/
2010 Le transsexualisme est retiré de la liste des affections psychiatriques
2013 Mariage pour les couples de même sexe (France, 9e pays de l’UE et 14e au niveau mondial sur cet aspect)
2016 Simplification des procédures pour les changements de nom et d’état civil + possibilité pour les homosexuels de donner leur sang
2020 Stratégie de l’UE en faveur de l’égalité des personnes LGBTIQ dans l’UE1 et plan national d’actions pour l’égalité des droits contre la haine et les discriminations anti-LGBT+ 2020-20232
2021 Résolution de l’UE se déclarant zone de liberté LGBTIQ3
2021 Droit à la PMA pour toutes (sauf pour les personnes trans)
2022 Loi interdisant les pratiques visant à modifier l’orientation sexuelle, l’identité de genre (thérapie de conversion)

À LIRE AUSSI

Le secrétaire général de la FCE-CFDT, Dominique Bousquenaud, a participé avec la secrétaire générale adjointe de la FGMM-CFDT, Christèle Khelf, à la réunion du
Send this to a friend