Nos partenaires

A la une

TROUVEZ LE SYNDICAT LE PLUS PROCHE DE VOUS

Les salariés de la branche chimie pénalisés par l’opposition à l’accord salaire : Merci la CGC, la CGT et FO !

La CGC, FO, et la CGT s’opposent pour la 2e année consécutive à l’accord salaire signé par la CFDT. Elles refusent ainsi à une grande partie des salariés de la chimie la revalorisation des minima conventionnels (de 1,7 à 2,9% selon les coefficients), et l’octroi d’un nouveau droit de branche : l’absence rémunérée pour enfant hospitalisé allant jusqu’à deux jours.

Les salariés de la branche chimie pénalisés par l’opposition à l’accord salaire : Merci la CGC, la CGT et FO !

La CGC, FO, et la CGT s’opposent pour la 2e année consécutive à l’accord salaire signé par la CFDT. Elles refusent ainsi à une grande partie des salariés de la chimie la revalorisation des minima conventionnels (de 1,7 à 2,9% selon les coefficients), et l’octroi d’un nouveau droit de branche : l’absence rémunérée pour enfant hospitalisé allant jusqu’à deux jours.
Dans le même temps? elles demandent à France Chimie, dans leur courrier de dénonciation, «… d’appliquer de manière unilatérale au minimum l’augmentation de votre dernière proposition. ». Autrement dit, d’appliquer la proposition signée par la Cfdt. Rien d’étonnant à cela puisque qu’aucune de ces OS n’a exprimé de revendication pendant la négociation…
 
Pour les salariés concernés, cela se traduit concrètement par une perte de pouvoir d’achat pouvant aller jusqu’à 4% en cumulé sur 2 ans, alors même que ces organisations syndicales prétendent défendre les salariés des entreprises !

Pour la Cfdt, dans un contexte où le pouvoir d’achat est au cœur des préoccupations des salariés, l’opposition de la CGC, de la CGT et de FO à cet accord prive les salariés de la Chimie d’une revalorisation des minima conventionnels, et de l’impact sur leur prime d’ancienneté, ainsi que des autres éléments de la rémunération liés à la valeur du point, et ceci pour une deuxième année consécutive.
Juste inacceptable !

À LIRE AUSSI

Le secrétaire général de la FCE-CFDT, Dominique Bousquenaud, a participé avec la secrétaire générale adjointe de la FGMM-CFDT, Christèle Khelf, à la réunion du
Send this to a friend