Nos partenaires

A la une

TROUVEZ LE SYNDICAT LE PLUS PROCHE DE VOUS

LE DROIT D’ACCÈS À LA VAE DEVIENT UNIVERSEL

La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) repose sur le principe que les activités professionnelles, sociales et familiales peuvent aussi être source d’acquisition de savoirs. D’abord appelé « Valorisation des Acquis Professionnels » selon un processus qui visait à accéder aux niveaux de l’enseignement supérieur, le dispositif va peu à peu évoluer pour s’ouvrir à la reconnaissance de diplômes ou de Certificats de Qualification Professionnelle (CQP).

Le tournant majeur en matière de validation des acquis intervient en 2002 avec la Loi de Modernisation Sociale. Celle-ci instaure la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) comme un droit pour tous les salariés ayant exercé une activité professionnelle pendant au moins trois ans.

Depuis le début de l’année 2024, une nouvelle réforme de la VAE, instituée par la loi du 21 décembre 2022, entre progressivement dans sa phase opérationnelle. Cette dernière vise à simplifier les procédures et à renforcer l’accompagnement des candidats avec l’objectif de tripler le nombre de personnes qui s’engagent dans le processus.

Parmi les évolutions, on peut noter que la durée du congé de VAE a doublé et qu’un accès universel est créé en supprimant le minimum d’expérience requis et en ouvrant ainsi
le dispositif aux bénévoles. La création d’un guichet numérique via la plateforme « France VAE » doit également faciliter l’inscription dans le dispositif et un accompagnement tout au long du parcours est rendu possible à travers la mise en place de « points relais conseil » ou la possibilité de solliciter des Conseillers en Evolution Professionnelle.

Enfin, la loi permet désormais aux associations Transitions Pro de prendre en charge les frais afférents à une procédure de VAE et à terme, le processus devrait s’étendre à toutes les certifications professionnelles.

A ce jour, le dispositif de VAE relève principalement d’une démarche individuelle dans le cadre d’une reconversion professionnelle. Pour la FCE-CFDT, cet outil doit également pouvoir être utilisé dans le cadre de la pérennisation d’emplois ou de la reconnaissance d’un parcours professionnel, mais ceci implique que les employeurs acceptent également de se saisir du dispositif. Utilisé dans le cadre de la validation des acquis de l’expérience syndicale, il peut également contribuer à sécuriser les parcours professionnels des militants.

La Validation des Acquis de l’Expérience est une revendication de longue date de la FCE-CFDT. En favorisant l’accès à un diplôme ou à une qualification pour des personnes n’ayant pas pu y accéder antérieurement, elle constitue un outil de justice sociale et peut donc potentiellement être un formidable vecteur d’émancipation.

À LIRE AUSSI

Le secrétaire général de la FCE-CFDT, Dominique Bousquenaud, a participé avec la secrétaire générale adjointe de la FGMM-CFDT, Christèle Khelf, à la réunion du
Send this to a friend