Nos partenaires

A la une

TROUVEZ LE SYNDICAT LE PLUS PROCHE DE VOUS

DÉVELOPPEMENT Petite histoire de développement en Auvergne UNION PLASTIC : Ça commence par une question, et ça finit par une section !

Fin octobre 2018, une adhérente isolée contacte le syndicat pour échanger sur les évolutions qu’elle subit dans son entreprise de Haute-Loire, « Union Plastic ». L’accord 35 heures vient d’être dénoncé par la nouvelle direction...

Fin octobre 2018, une adhérente isolée contacte le syndicat pour échanger sur les évolutions qu’elle subit dans son entreprise de Haute-Loire, « Union Plastic ». L’accord 35 heures vient d’être dénoncé par la nouvelle direction.

Au fur et à mesure des échanges, l’idée de se présenter aux élections, « mais pas toute seule », mûrit. 

Le 11 décembre, négociation du protocole, avec la présence de la CFTC, seule organisation syndicale sur le site, et de la CGT. C’est dans ce cadre qu’un premier rendez-vous est organisé. Juste après la signature du protocole, Aurélie (Juridique) et Cédric (Développement) rencontrent donc notre adhérente, accompagnée de salariées et d’élues CFTC. L’échange est convivial et très productif. 

Ensuite, tout va très vite, car le dépôt des listes doit se faire le 4 janvier. L’idée de faire une liste commune avec la CFTC est écartée, tout comme la possibilité de présenter des personnes non adhérentes. La liste CFDT est déposée le 3 janvier, avec 13 candidats sur 16 places, issus de tous les services et de tous les statuts.

Adrien, Alixe (nouvelle DS), Audrey, Catherine, Christelle, Joël, Magalie, Marie-Line, Maryline, Nicolas, Pierrick, Séverine et Stéphanie sont donc tous élus au premier tour, et très demandeurs. La CFDT fait 100% des voix.

Le 29 janvier, lendemain du 2sd tour, tous se réunissent pour une journée découverte avec Philippe (secrétaire adjoint), Yves (chargé de communication) et Cédric. Tour de table, présentation de la CFDT, échanges, découverte du plan de formation et, surtout, mise en place d’un plan d’émancipation. Nous prévoyons environ une rencontre par mois jusqu’à l’été. 

Les nouveaux adhérents sont ressortis rassurés par ’accompagnement envisagé. Une nouvelle rencontre est déjà programmée, pour fin février sous forme de groupe de travail, avec ½ journée consacrée au CSE et ½ journée consacrée à la renégociation de l’accord 35 heures. L’équipe sera accompagnée par Brigitte (fédération), Aurélie et Cédric. Ah, au fait… nous en sommes désormais à 15 adhérents ! 

À LIRE AUSSI

Le secrétaire général de la FCE-CFDT, Dominique Bousquenaud, a participé avec la secrétaire générale adjointe de la FGMM-CFDT, Christèle Khelf, à la réunion du
Send this to a friend