Nos partenaires

A la une

TROUVEZ LE SYNDICAT LE PLUS PROCHE DE VOUS

Conseil Syndical élargi en Auvergne Limousin

C’est dans les très beaux locaux du CSE de la manufacture Michelin que se sont réunis une cinquantaine de militantes et de militants du Syndicat Chimie Energie Auvergne Limousin pour un conseil ouvert aux sections syndicales d’entreprise...

C’est dans les très beaux locaux du CSE de la manufacture Michelin que se sont réunis une cinquantaine de militantes et de militants du Syndicat Chimie Energie Auvergne Limousin pour un conseil ouvert aux sections syndicales d’entreprise.

Une occasion pour, dans un premier temps, faire le point sur l’actualité des différents secteurs, comme le juridique et les contentieux en cours dans les entreprises, ou le soutien aux militants, mais également le développement et le suivi de Gasel. Avec 912 adhérents, le Syndicat enregistre un solde légèrement positif depuis le début de l’année.

Un tour d’horizon des propositions de formations à venir a suscité des demandes, notamment « Proposer l’adhésion », « Préparer et gagner les élections » ou encore « CSE et activités sociales » dans les Industries électriques et gazières. Le module « Bienvenue à la CFDT » sera proposé au second semestre de cette année. Le débat a également fait ressortir une attente de formation sur la gestion des CSE.

Dominique Bousquenaud avait été invité à venir échanger avec les militants. Après une présentation de l’actualité fédérale, un large débat s’est installé autour des difficultés des équipes syndicales suite aux ordonnances et à la mise en place des CSE, la limitation du nombre de mandats et le manque de reconnaissance de l’engagement syndical, entre autres. Faisant l’objet d’un amendement, un débat au congrès confédéral propose que la CFDT intervienne auprès du gouvernement pour supprimer cette directive.

Dans le même temps, les futures élections professionnelles à venir dans les prochains mois dans toutes les entreprises doivent permettre aux équipes syndicales de demander à leur direction de faire un bilan du fonctionnement des CSE, du dialogue social, et de revendiquer des moyens supplémentaires pour améliorer la situation, notamment sur les aspects Santé et Sécurité mis en difficulté avec la disparition des CHSCT.

Une journée riche en débats et conviviale à l’image de l’exécutif et du secrétaire général du Syndicat, Franck Devaud.

À LIRE AUSSI

Le secrétaire général de la FCE-CFDT, Dominique Bousquenaud, a participé avec la secrétaire générale adjointe de la FGMM-CFDT, Christèle Khelf, à la réunion du
Send this to a friend